Comparer Assetto Corsa et PCARS… Un exercice délicat !

Assetto Corsa (AC) est disponible depuis quelques mois et PCARS va l’être très bientôt. L’un et l’autre ont été très attendus, très discutés et très critiqués. Il semble que le petit monde du SimRacing ne peut avoir une attitude modérée vis-à-vis des titres qui le font vivre !

“Comparaison n’est pas raison” dit-on avec bon sens. Et, effectivement, comparer ces deux titres n’a pas beaucoup de sens dans la mesure où ils ne présentent pas le même ensemble de fonctionnalités, voitures et circuits. Ceci dit, on peut toujours essayer de déterminer s’ils s’adressent à la même cible, au même profil de Simracer et là, il semble que ce soit plus ou moins le cas. Car c’est toujours ainsi qu’on devrait raisonner avant d’acheter tel ou tel titre : non pas “est-ce le meilleur titre du moment ?” (si tant est qu’on puisse attribuer cette distinction !) mais bien plutôt “est-ce un titre qui sera bon pour moi ?”… voilà la vraie, la seule question à se poser !

Tout d’abord, il est juste de rappeler que les deux titres ont beaucoup évolué pendant leur période de développement, alternant promesses et déceptions, pas en avant et régression, évolutions radicales et compromis nécessaires… Toutes ces choses inévitables lors de projets de cette ampleur.

Deux différences majeures sont également à noter entre AC et PCARS :
– AC permet le modding alors que PCARS ne le permet pas (alors que cela faisait partie des promesses au tout début du projet…).
– PCARS supporte la météo variable et la transition jour/nuit (et avec des effets spectaculaires dans les deux cas !) alors qu’AC n’offre rien dans ce domaine.

Les deux titres se recoupent plus ou moins dans l’offre de contenus (voitures et circuits) mais il juste de dire que c’est PCARS qui en offre le plus (pour le moment car l’offre tierce via les modders peut changer cela). Les deux simulations sont également très semblables dans le rendu graphique de haute qualité. Sans être tout à fait “photo réaliste”, disons que l’affichage est spectaculaire et que le niveau atteint de part et d’autre définit un nouveau standard en la matière (avec un -gros- plus pour PCARS qui offre pluie et nuit de façon très réussie). Sur ce plan, toute la concurrence en prend un -sérieux- coup !

On peut ensuite disséquer le comportement dynamique des voitures et trouver des différences et des lacunes plus ou moins criantes entre les deux titres, c’est vrai. Mais, pour ma part, j’ai été surpris par l’évolution d’AC qui est progressivement passée de relativement difficile (début du projet) à relativement facile (moment de la commercialisation) avec quelques excès incontestables (la Lotus 49, en particulier, est bien trop assagie !).

De son côté, PCARS a fait le chemin inverse. L’équipe de développement a réussi à se débarrasser de la tenue de route “gluante” du début pour finalement arriver à un compromis qui est, selon moi, tout à fait satisfaisant (et c’est à souligner, car ce n’était pas gagné au départ…).

Mais je crois que la véritable différence entre ces deux offres se situe autour de l’approche : AC tente de démocratiser la simulation en la rendant à la fois belle et accessible et c’est une démarche méritoire, nécessaire même je dirais !
Merci aux Italiens de Kunos Simulazioni d’avoir fait un pas (réussi) dans cette direction.

PCARS n’a pas le même objectif. Pour l’équipe anglaise de Slightly Mad Studio, il s’agissait plutôt de réussir à s’approcher le plus possible d’une vraie simulation (et on peut dire que l’objectif est atteint) tout en injectant un aspect “jeu” qui est également le bienvenu.
Là aussi, il s’agit d’un pas dans la bonne direction, car des simulations “hard core”, on en a déjà suffisamment !

Alors, reste la conclusion… Quel est le titre que je vous recommande finalement ?
Si vous voulez vous amuser avec des IA correctes et un mode carrière intéressant, c’est du côté de PCARS qu’il faut aller. Si vous voulez une grande diversité de contenus (y compris historique) et rouler au sein d’une ligue, c’est plutôt du côté d’AC qu’il faut pencher.

This entry was posted in nouveauté. Bookmark the permalink.

2 Responses to Comparer Assetto Corsa et PCARS… Un exercice délicat !

  1. Christophe Jourjon says:

    Et Rfactor 2 ? Il est en version 1.946 (donc une sortie publique ne devrait pas trop tarder). La précommande permet déjà de jouer. RFactor 2 n’est pas aussi époustoufflant que PCars, mais il est quand même très bon graphiquement. Gestion jour/nuit, conditions climatiques changeantes (pluie/sec), avec certaines parties du circuit sous la pluie, ou tout le circuit, piste qui s’assèche là où passent les voitures (lignes grises sur la piste), gestion des pneumatiques sans égal…
    Le code réseau est sans problème, et les courses sur le net nombreuses…
    J’ai Asseto Corsa et PCars. Mais mon coeur balance en faveur de RFactor 2… Cela n’engage, bien entendu, que moi.

    • alefebvre says:

      Moi aussi, je suis fan de rFactor2 car le comportement des voitures est sans égal. Mais il faut bien avouer que le graphisme souffre en comparaison des 2 autres. le pire, c’est sous la pluie : on est alors à des années-lumière de ce qu’offre PCARS !
      Et que dire du temps de gestation ?
      On peut légitimement se demander si rFactor2 sera finalement disponible en version “finale” en 2015… Du côté des modders aussi, on sent un certain découragement : pas beaucoup de projets, surtout ces derniers temps…
      Bon, malgré tout cela, je persiste à dire que rFactor2 offre la simulation la plus complète et la plus fidèle à ce jour même si ce n’est pas très populaire de dire cela !

Leave a Reply